• Ba nani ba zeye lusansu lua Mbanza Ngungu ?

    Accueil

     

    Ba nani ba zeye lusansu lua

    Mbanza Ngungu ? 

     

    Mu ngolo za Tata Nzambi, nvangi a nsi ye nvangi a zulu, tu vutudi matondo mu kikesa kiokio ka tuvene mu kisalu kia nene tu yantikidi mu lumbu kia wunu. Kisalu kiki, kina bonso fongo dia Bana ba Mbanza Ngungu, mpasi tua meka mu sobazana ngindu, mu mambu matadidi lusansu lua vata dieto.  Beto bawonsono, tuzeye vo konso Vata, konso Ziunga, ki vuidi bi kadilu evo bifu biani biobio bina bonso sinsu bi zayakene kua ntangu ye ngonda. Mbanza Ngungu, vata dia kimfumu dia yalua kua mpala za mpu, vata dia nene mu ziunga kia Cataractes, dina bonso sina kia beto. Matoko ye zi ndumba, bana ba Mbanza Ngungu, ba sansukidi mu ntoto a Bandibu, bavuidi lulendo lua bidi. Ka ba zolanga sakananua ko. Bawu bakibokelelanga vo : Bisimbi. Kansi e nsasa ya nkumbu yoyo, ka bazeye yo kuawu ko.  Bana ba Ngungu Ville bazeye toma ki tunta, ki kundidika ye bembola « mingizila », bobo ka bazeye lusansu lua vata diawu ko.

    Widi :   

    Ngungu, Vata dia masawu vua,   

    Ngungu, Vata dia kangamana Ngunza.   

    Yi kuna ma kangamana,   

    Yi kuna mpe ma kutukila...   

    Mingizila mia bidi, mu ntangu beta ku batela mpova zozo, wonga wa bidi wu ku baluakilanga mu ntima miawu. Konso diambu ye ntangu ani. Bu kina vo ntemo wa yiza mu nza, tu sosa tua katula tombe kiokio mu luzingu ye mavangu meto. Mu ntangu tueta kota mu kati kia nsamu ye yantika kisalu kia sobasana ngindu zi tadidi ki nkulu kia vata dieto, tu lombele kua konso kia Simbi kia Ngungu kiokio kina ye luzolo, ntona ye vo nduenga, ka lenda kuani kutu zibula meso ye ku tufula makutu. Ka kota mu mbangu, mu ku tusasila masuekamu momo. Kua beno ba Ntu miampu mia Mbanza-Ngungu, beno vo: ki mfwa mfwa, ki mpinga mpinga. Bana beno ba zolele bazaya lusansu lua vata diawu.   

    Fua kua nsi ye toma kua nsi, va moko ma beto mosi kuna.   

    Nki tu lenda vanga mu kotesa ntemo, ngemba ye luvuvamu va Vata dieto.   

    Bika konso kua muntu kazaya lusansu luani.   

    Tu zibula ntima mieto.    

    Muana wa vita ku nkoko, ka nuanga maza ma nvunzu ko.   

           Matuka kua beno, meza kua beto. 

    http://data0.eklablog.net/ngunguville/mod_article830472_3.jpg


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    65
    le petit
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 16:58

    bonjour à tout les ngnguas et bon année 2014 .

    64
    Nlemvo Adam
    Mardi 9 Avril 2013 à 01:15

    Vieux Kocsis,


    Kiese kina yame kakina tezo ko, mundiamdia kuiza zaya vo beto bana ba ngungu tuvuidi site yita vovela kinkulu kia vata diodio tusansukidi, mono ntomene kuzaya mbuta koke kansi mpasi fioti ngeye munzaya parceque beno mu generation ya mbut'ame mbuta nlemvo emmanuel watoma zayakana muntangu yina mu nkumbu ya Texas, Un petit apercu ya nzo eto Beto bana ba Papa Nlemvo Antoine malheureusement il est deja decede, Nzo eto muna Avenue Bambala Nr. 14 volutidi wenze ye Hotel Petit Pas lumpangu luna lulende en face Ya Pauvre Papa Nsuka Belo Mpangi ya Pauvre Papa Laurent Maza. Se dieto wakala Infirmire Pediatre Kuna Hopital President Charles wunu Nsona Nlkulu. Mono Yawutuka mu 1957 ye ntangidi ecole Primaire EPOVH ( Ecole Primaire Officille Ville Haute) Kuna ntandu ya Hotel Cosmopolite va kimosi Ye pauvre Mpununu Eduoard Edigo Bana Ba Laurent Maza, Ye Bana Ba Papa Budisa dont j'oublie les noms, mbosi ya yenda manisina classe ku internat ya Kasangulu, mais kiesse kiame vous me rappellez Mbuta Koke bcp des choses nostalgiques que j'ai deja oubliie qui se sont passees dans mon enfance je me souviens nsaka  tua kele sakananga quand on imitait les soldats avec des marches militaires bonso luze vo ngungu vata dia masoda. on marchait dans les rues de Thysville en chantant ou lancant de scris militaires comme wen tou wen tou qu'on ignorait a ce moment mais reellement one two qui voulait dire tout simplement un deux. ye tua velenge diaka jeter le bombe jeter, jeter.


    Kizeko keti epoque yina yinlenda diaka vutuka. Mbuta mono yakuma ku Luanda Pays originaire de mes Parents ku ngita sadila vraiment je vous felicite pour cette initiatitve bika nzambi kakuyika dia luimbu bia fuana mpasi vo baleke beto evo bana beto bazaya lunsansu lua Ngungu, luvovela Grotte, Belvedaire ye maison Kitala ce sont des sites touristiques de Ngungu quels bons souvenirs de Dimba l'ettat, mpete loma ye zanga dimosi tuakele yobilanga ku dimba nzo ya professeur HEP han ku ELISSE NGA MVILAKENE NKUMBU,Ca c'etait en quelque ligne les souvenir qui me confirme comme Nsimbi kia Ngungu vo lumbu wizidi ku Luanda wutu sosa tu vuidi mpe kimvuka kia bana ba ngungu ku Luanda diriger kua mbuta wambinga nzinga un autre Nsimbi.Bika diaka nzambi kakala yaku


    P.S kilutisanga diaka lumbu ko vo kikotele mu ste yoyo ko mu zaya nsangu za Ngungu. Kua Tison mbote aku yi kumuene mu Site, C'est mon frere et collegue de L'ISP promotion 77 78 ( Anglais)

    63
    oscar bozhalina
    Lundi 11 Mars 2013 à 10:14

    bonjour kocsis

    c 'est ton frère oscar depuis le debut de l' année j'ai pas des news , merci pour le travail que tu fait je suis tjs  dispo 

    62
    pmkitoko@yahoo.com.b
    Mardi 6 Novembre 2012 à 12:53

     Mon Cher,


    Kocsis, j´aimerais avoir beaucoup d´informations sur notre frère Auguy Malonga. Il me semble que nous nous connaissons.


    Pedro Kitoko

    61
    kiazi ntoto fernando
    Mercredi 25 Juillet 2012 à 21:56
    merci na histoire nga kiazi ntoto fernando naza pe mokongo ya rep dangola tozala bomoko pona tosungana biso nioso ba ne kongo,bobosana ka boso ba kongo ya ngola te,merci
    60
    Davin Nzobo
    Lundi 25 Juin 2012 à 16:27

    biKia mbote kieno bisimbi

    mono eno mpangi mvuendi ku Kimpese tu na ye bisimbi bia kaka neti Papa Franck Musundi..

    Tutomakanga ye mpe tukabulanga mambu mayingi ma Ngungu

    Beno mpe lukala ye luzolo dia vata dieto

    59
    Redho
    Lundi 25 Juin 2012 à 15:55

    Bonjour, les habitants de Mawete sont des Mboma ou aussi des Ndibu?

    58
    Nekaka
    Lundi 25 Juin 2012 à 15:47

    Les Kongo vivant à Mawete sont des Mboma ou des Ndibu aussi?

    57
    petitgaby Profil de petitgaby
    Samedi 31 Mars 2012 à 08:52

    rencontrje serai ravi de faire connaissance de ceux qui ont fréquenté l'institut kimvuka

    56
    Vendredi 30 Mars 2012 à 15:18

    Mono Davin nzobo ngita sosa ngudi a nkazi ame Jack Oscar Kinkela.


    Vuendi ku Kimpese- Bas- Congo  RDC mais je suis aussi un vrai SIMBI


    Tél; 0814243584     0999004023    0896798707


    Bien à vous Davin Nzobo

    55
    petitgaby Profil de petitgaby
    Mardi 13 Mars 2012 à 18:09

    que desv beaux souvenir surtout pour mon cartier loma et l'institut kola. je cherche le contact de musambote morgan et de malachi, tous des cousin de nkemboanza sur l'avenus tabora

    54
    Lundi 9 Janvier 2012 à 19:40

    Yenge kieno bala ba Ne Kongo ye Bisimbi bia ku Mbanza'a Ngungu !

    Kiese ye mayangi mu mona vo ku Ngungu mpe tuameni kota mu nsinsa ka tueti sala manima ko. Nsatu zani ye mvita yani yenina kaka mu vutula Kikongo ye miningu (variantes) minadi ha kiandu kia nzitusu, mu diodio ngieti tomba nani lenda  kuntambula mu sadisa fongo (conférence) ku Ngungu kidi vo tuasala lumbu kia kiyindu(réflexion) kitadidi ndinga ya Kikongo yeti vila, yeti diatukusua kua Kingala ye Kifualansa. Mbuta'a diambu (thème) : "MVUTULULU YA KIKONGO HA KIANDU KIANZITUSU (La réhabilitation du Kikongo).
    Bikumu bieno (Félicitations) mu kisalu kilueti sala

    NKLMK !!!

    53
    Maf, Mayulu Felix
    Mardi 14 Juin 2011 à 04:03

    Salu kia mfunu,uvanganga mbuta Kocsis,bika ma mbote ma kalanga kua ngeye. Nzolele kutana (e-mail)ye bisimbi bia tanga ku St Michel,bana ba St Michel vers 64-671&2 promotion...Jack Nzeyedio nge zeye. Nzolele ba songa ndinga 

    52
    Lundi 4 Avril 2011 à 10:44

    Kua Simbi kia Nkulu,


    Ki zolele kota mu kinkulu kia makanda ko, kansi, nzolele ya zaya keti ngudi aku nki a luvila luani ? Ye bosi luvila lua ba Tata bani ? Ceci explique sans nul doute ce respect lié à nos traditions qui veut que telle personne appelle TATA, une personne qui porte le même « luvila » que ses parents. Si je ne me trompe pas, Mfumu Yarodia, wuna Mfumu a Ntumba Mvemba. « Dia bia ngolo, Futa bia Ngolo »…


    Concernant le village de Ma Ndundu, je sollicite le concours des gars comme Etienne Mpolo Nguvu qui peuvent nous apporter leur témoignage et nous éclairer sur cette situation confuse. Quant à moi, je confirme que Mfumu YERODIA est du village BOKO de Ta Pierre Disu, sur la Nationale N° 1. Il a même construit une maison dans ce village qui est visible à côté de la tombe de Mama Ndundu.


    Konso Mpangi lenda ku tu vana point de vue ya ayni, lenda kuani ku tu sonekena.

    51
    Lundi 4 Avril 2011 à 10:29

    Mi e mi e mi e mi e watama


    Mi e mi e mi e mi e watama


    E mama Amicale a ye mabe Amicale


    Nki a nsasa ya 'e watama'?


     


    Kua Mpangi Diansangu, Ntolokele…


    Ngyuvu ya nkunga wele vulumuna ya nene yina. Kina ye explication yoyo mfuete ku vana ko, kadi mu ntangu ya beto, Nkunga wowo wakala bonso hymne ya Amicale. Kizeye ko keti tu vuidi diaka nkunga wa nkaka wa zietesenge ntu mia matoko ye zi ndumba ku Thysville.


    Mu lumbu kia wunu, nkunga u mosi kaka, u lenda kala ye succès yoyo ya kala ye « Watama ». Bana ba GwaGwa, ba vayikisa diaka nkunga awu : « Awa na Ngungu : GwaGwa ». C’est la magie du football… Pour extérioriser leur joie, les supporters de chaque équipe puisent dans leur imagination pour composer des airs populaires qu’ils entonnent pour célébrer leurs victoires.


    E Watama ? Dodokolo Simbi kia Nkulu, mvutu zaku tuta vingila. U tu sasila expression kiokio.

    50
    Simbi kia nkulu
    Lundi 4 Avril 2011 à 03:49

    Nkazi,tout ce que tu viens de dire est correct,mais à propos du village BOKO,je crois qu´il s´agit de BOKO  DI KIMFULAMA,qui se trouve après le Grand Séminaire de Mayidi.Nkaka NDUNDU avait des liens familiaux avec ma Mère.Ma mère l´appelait TATA Ndundu,raison pour laquelle nous  l´appelions Nkaka Ndundu.Selon nos coutumes,ceci veut dire que la maman de Nkaka Ndundu avait à avoir directement avec la famille de mon Grand-père.Vu que ce dernier et originaire de KINLAU,juste le village à côté de BOKO DI KIMFULAMA,je suis convaincu qu´il peut s´agir de ce dernier village,bien que tout est possible aussi.

    49
    Dimanche 3 Avril 2011 à 23:56

    Nani zeye nsasa ya n'kunga twa yimbidingi:


    Mi e mi e mi e mi e watama


    Mi e mi e mi e mi e watama


    E mama Amicale a ye mabe Amicale


    Nki a nsasa ya 'e watama'?


     

    48
    Dimanche 27 Mars 2011 à 20:29

    Mama Véro,


    Mfumu Yerodia Abdoulaye Ndombasi, Yandi wuna u mosi va kati kia Bisimbi bia Mbanza Ngungu. Yandi wuna bonso u mosi va kati kua bana bobo ba sisa bi kuaya evo nkumba miawu mu ntoto wa Mbanza Ngungu. Vo kivilakene ko, yandi wa butuka mu 1931, ku lupitalu lua kala kuna ville.


    Ngudi ani, nkumbu ani Mama Ndundu. Toma landa ye lunda lusansu lulu.


    Ngudi ya Mama Ndundu, vata diani Boko dia Tata Pierre Disu, vata diodio dina mu Territoire ya Madimba, sur la route nationale n° 1.


    Ngudi a Mama Ndundu wa kuela bakala dia kala ye nkumbu ya Monsieur Sidi, machiniste à la société des chemins de fers Matadi – Kinshasa. Mu longo lolo, mua butuka bana ba ya. Wa ntete Papa Ali Sidi, wa nzole Mama Ndundu, wa tatu Papa Amara Sidi, ye wa nsuka, muana nkento. Nkumbu yi vilakene (ku Selembao, ka zingilanga).


    En première noces, Mama Ndundu wa kuela diaka un sujet sénégalais du nom de Papa Yerodia. Mu longo lolo, ba buta bana ba bole. Idrissa Samba Yerodia ye Yerodia Abdoulaye Ndombasi. Mu ntangu se diawu lka zola ka vutukisa ku nsi ani, wa zola ka nata bana bobo ka buta ku Congo kuna nsi ani yoyo ka tuka ku Sénégal.


    Papa Ali Sidi, ngudi a nkazi ya Mfumu Yerodia, ka yangalala ko ye wa funda nkuezi ani ku Tribunal yak u Mbanza Ngungu. Tribunal wa zenga nkanu en appliquant le code de la famille qui stipule qu’en cas de conflit entre deux parents, la coutume qui prime est celle appliquée sur les lieux où le mariage a été consommé. Comme les parents de Idrissa et Yerodia avaient vécu à Thysville, localité située en terre Kongo où le matriarcat est toujours en vigueur jusqu’à ce jour, le juge n’a pas eu de peine pour prononcer son verdict. Ainsi, dans la jurisprudence, il fut décidé de recourir aux coutumes des habitants de la province du Bas Congo. En conséquence, Papa Ali Sidi (le papa de Mayi que tu as sans nul doute connue), l’oncle de Idrissa et Yerodia remporta le procès. Il fut donc confirmé la nationalité congolaise à ces deux neveux, nés d’un mariage mixte. Kua beto ku Bakongo, ba mbuta ba zeye vo ngudi ka yi sobuanga ko…


    Ku nima ya bilumbu, Mama Ndundu wa kuelua kua Tata Ntunkadi, Assistant Médical. Ba zingidingi muna avenue Albert (aujourd'hui avenue Nzeza), vana croisement ye bala bala yi kuendanga ku Paroisse Sainte Thérèse. Kansi, mu longo lolo, ka ba baka lukau ko. Beto tua toma zaya Mama Ndundu. Yandi wa kala spécialiste ya mikati… Contrairement aux autres femmes qui préparaient les beignets avec l’huile de palme, elle faisait exception avec ces beignets préparés avec de l’huile d’arachide. Je confirme aussi que Mama Ndundu était musulmane. Lorsqu’elle clôturait son ramadan, elle nous invitait pour aller partager le repas qu’elle offrait à ces invités en cette circonstance.


    Bref, Mfumu Yerodia, est un congolais authentique, un muntandu de souche. Ba Nkulu zani, y compris sa maman, ba ziama kuna vata dia Boko dia Tata Pierre Disu…


    Nsidi vuvu vo Simbi kia Nkulu (Crispin Lukoki), si ka koma, mambu momo mvilakene.


    Sala ye mavimpi

    47
    Ma Vero
    Vendredi 25 Mars 2011 à 20:42

    Mbuta Kocsis bonjour,

     

    Dodokolo mbuta umvana diaka  lunsansu lua mbuta Yerodia se diani nani, ngudiani nani ?eyani muntu musu kue?

    46
    mwana Raoul
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 21:39

    Je cherche Thys 63.

    C'est Guy Mwana Raoul.

    Facebook:  guy angrand

    mon email guyangrand1@hotmail.com

    45
    mwana Raoul
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 21:14

    BONJOUR A TOUS LES SPORTIFS DE MBANZA NGUNGU,

    Mr. Jean Charles vit a Miami ainsi que Mr. Mc GUFFY.

    Mr. Jean Charles a perdu sa femme l'annee passee.

    a bientot,

     

     

    Guy Angrand

    44
    KUMINI JEAN MARC
    Mardi 11 Janvier 2011 à 01:45

    Bonjourà tous!


    J'appelle tous les garcons de Mbanza ngungu à construire cette ville que nous aaimons tous.L a ville est entrain de pourrir,au sécour!!!!!merci

    43
    Mardi 23 Novembre 2010 à 18:05

    Mon Cher Norbert,


    Tous les souvenirs évoqués dans ton courrier datent des années 66 et 68. Aujourd’hui, nous sommes en 2010. Plus de 40 ans sont déjà passés et même vo tu monane mu nzila, ngatu ndenda ku vilakana. Merci de nous avoir rappelé un pan de notre vie. L’histoire de Mbanza Ngungu, on ne s’arrêtera pas de sitôt pour la raconter.


    Papa Boniface Nkodia, beaucoup des ngunguois ne l’ont pas connu. Son nom risque même de passer inaperçu dans la longue liste des hommes qui ont marqué leur présence dans cette cité. Pour ceux qui ne l’ont pas connu, nous vous informons qu’il fut l’un des premiers administrateurs du Territoire de Thysville, après l’accession de notre pays à son indépendance. Sa résidence était située sur l’avenue Foyer et faisait face à la maison de l’Inspecteur emmanuel Kiala.


    Tata Boniface Nkodia avait deux petits frères, l’un Paulin et l’autre Paul qui étaient tous les deux des férus du ballon rond. Vieux Paul était l’un des dirigeants des Jeunes Dynamiques. Quant à Vieux Paulin, nous devons avouer avec notre humilité légendaire qu’il fut le vrai géniteur du FC Castors. Pourquoi lui et pas Raoul Angrand, ni Cavalhiero Cavos. Eh bien, sachez qu’avant de devenir cette foudre de guerre qui a fait trembler toutes les équipes de Thysville, nous avions évolué en seconde division sous l’appellation du FC Diogas. Le FC Diogas, étant elle-même, la fusion du FC Kasa Sports des Frères Kintaudi Léon et Jacques, Raph Mbidi, Mbiya De Gombot, Machine,  et du FC Himalaya de Lukombo Yaba, Tekasala Caïen, Nzekelemen, Samuna, Jean Bosco Mpembele, et autres Kocsis. A cette époque, il suffisait d’un jeu de vareuses et des bottines pour entretenir une équipe de football. Les joueurs n’étaient pas aussi capricieux que maintenant.  En outre, les fonctionnaires de l’Etat vivaient correctement avec leurs salaires et se permettaient certaines libéralités en faveur des jeunes de leur voisinage. C’est le Vieux Paulin qui fut à proprement parlé notre Président. Sa maison était notre lieu de rassemblement et je donne raison à Norbert qui nous rappelle aujourd’hui que c’est lui qui lavait nos maillots. Bref, c’était notre intendant. Même lorsque la bande de M. Raoul Angrand  décida de soutenir notre équipe, le Vieux Paulin était toujours-là. Voilà un homme qui a énormément contribué à l’éclosion du football ngunguois, mais dont on ne parle plus. Paix à son âme…


    Le Vieux Paulin n’est pas le seul qui nous a quittés. Je peux te citer parmi les anciens joueurs, Masquin Mbumba, Dimbani Justin. Monsieur Raoul Angrand aussi est déjà décédé. Alors que son fils Guy s’est installé aux Etats-Unis. Plusieurs joueurs d’origine zombo sont rentrés en Angola (Mawete Brazzos, Zinu Mulongo, Mputu…).  Par contre Medos est toujours là.


    Je m’adresse à mon frère Crispin qui est un artiste de renom pour étudier les voies et moyens pouvant vous permettre de réaliser dans son bled à Ténériffe en Espagne, des expositions d’œuvres d’arts de notre pays.


    Une fois de plus, je te remercie de m’avoir permis de rappeler à nos lecteurs certains souvenirs enfouis dans les oubliettes, mais que nous avons le devoir de rappeler chaque fois aux nouvelles générations.

    42
    Norbert MASONGELE
    Mardi 23 Novembre 2010 à 17:27

    Expéditeur.:


    Norbert MASONGELE


    Ne Kongo fine Arts.


    Tel (049) 08222-414512 ou 0174 72 57 545


     


    Kua Mr Crispin ye Mbuta Kocsis.


    NVUTU za Nkanda, dodokolo diaku mu diambu retard ya nvutu.


    Mono yi muana Mr. Masongele César, d´origine Mission catholique Boko.


    Yi vuandanga ku Allemagne


    Profession: Artiste Peintre Sculpteur, Céramiste (Academie de Beaux-Arts Kinshasa).


    Muntu ntomene kunzaya, Mr. Leon Kintaudi , Jacque Kintaudi.


    Mr. Lusaulu Paulin est mort en 1992, musi Bololo. Je suis Beau-Frère de Mr. Paulin, membre de L´Equipe de Foot (F.C. Castor)


    Je suis  L´oncle de Mr.Thys63... Mbuta KOKE ntomene kunzaya .


    Mono ya sukudingi Maillot ma F.C. Castor muna Buvette ya Mr. Paul ya lelenge.


    Ku Athène Protestant yayelenge Mu sikola.


    Bantu ba Nkaka ba nzeye, Masquin, Medos, Mac Guffie, Angrand Raul et son Fils Guy, Mr. Emmanuel Kiala ( Inspecteur), Mr.Nkunga Ivon et son Neuve Nkunga de Collège St. Clément. Mbuta Matondo Emille de Toulouse mpe tomene kunzaya.


    Mono yakala Kalasi ki mosi ye Helene Kintaudi kuna Athéne Protestant.


    Thys 63,  yi  petit Fils  de Mr. Nkodia Boniface


    Résidence : Foyer en Face de L´Inpecteur Kiala.


    MONO YI ZOLA NGA VA NGA KINVUKA KIA KI COMMELESA YE BENO BANA BA NGUNGU MU SUJET YA CENTRE CULTUREL MU DIAMBUDIA TUA TEKANGA OEUVRE D´ARTS CONGOLAIS MU BAKA MBONGO TUA TOMESA NGUNGU MBANZA NFUNU.


    VANA INFO KUA MBUTA KOKE OU BIEN GENTO, Léon Kintaudi, Germaine Kintaudi, Custer Kintaudi ye bantu bakulu...etc.


    CONTACT: NORBERT BONHEUR MASONGELE


    NE KONGO FINE ARTS,


    Dossenberger Str.19 a,


    89350-Dürrlauingen, Bayern Germany.


    Lusala kia mbote.

    41
    Lundi 23 Août 2010 à 09:30

    Mon Cher John Bankazi,


    U ndemvokela. J'ai effacé ton précieux message par mégarde. Est ce que tu peux nous le renvoyer et nous faire une présentation beaucoup plus détaillée de toi.


    Salutations cordiales


     

    40
    Vendredi 25 Juin 2010 à 18:52

    Mon Cher Thys 63,


    Je n’ai pas réagi directement à ton message, parce que nitu ka ya kele kibeni ya mbote ko. Nsangu lufua lua Vieux Paul, zi tomene ku tuvana kiadi kia yingi, parce que sans le savoir, il fut l’une des personnes qui nous ont façonné dans le monde du football. Nzo ani evo nzo eno muna avenue Foyer en face de la Famille de Nkazi Emmanuel Kiala, c’est le quartier général du FC diogas qui deviendra plus tard Castors. Se diaku wa toma zola nsaka za football. Tenez, ka kala kuani ye ki mvuama kia bidi ko. Mais le peu qu’il gagnait, il savait le partager avec la jeunesse. Pour moi, il fut un grand Monsieur. Des hommes de cet acabit sont devenus rares dans nos cités. Paix à son âme. Les hommes célèbres ne meurent jamais. A travers toi, j’ai pu me rappeler les souvenirs de notre intense activité au sein du FC Diogas, sa création, nos matches en deuxième division et notre montée en division d’honneur. C’est après cet exploit que le groupe des haïtiens est venu nous rejoindre. Tenez bon.

    39
    Thys63
    Samedi 12 Juin 2010 à 12:01
    Mbuta Kocsis,

    Le Vieux Paul est décédé en 1992.
    Fatigué du travail de l'administration public (dans le département de travaux publics) où il était engagé, il avait préferé s'humilier en retournant  au village pour travailler la terre. Moi, j'étais déjà installé ici en Suisse et nous projetions de monter une exploitation agricole de plus moderne dans le coin. Malheureusement le peu qu'il avait déjà réalisé avait suscité beaucoup de jalousie dans sa propre famille; il mourut d'une maladie mystérieuse.
    Aujourd'hui nous sommes donc rester sans répères et sans personnes sur qui s'appuyer à Mbanza Ngungu. Ce qui fait que mabanza mambote mena yamu kansi kanda dia kieleka nkatu. Kiadi kibebi.
    Quelques années après son décès, j'avais même monté une petite ONG pour aider les notre, les contacts de Ngungu ne voulait que l'argent et rien d'autre, ni même materiels. Découragé, j'ai fini par la fermer après avoir réalisé quelques projets sur Inkisi/ Kisantu. J'ai liquidé même le nom du domaine. Il reste quelques traces sur ce lien http://www.apres-ge.ch/index.php?option=com_comprofiler&task=userProfile&user=299&Itemid=28

    Au plaisir de vous relire.
    En fait, je signe Thys63 pour la simple raison quje suis né à Thysville en 1963.
    38
    Mercredi 2 Juin 2010 à 23:55
    Mon Cher Thys63,
    En tant qu'ancien joueur de Castors et de dirigeant des Jeunes GwaGwa, je te remercie pour toutes les informations que tu viens de nous rappeller, notamment sur M. Jean Charles, le premier Président des Castors.
    Permettez-moi de te poser une question quelque peu embarrassante. Qu'est devenu le Vieux Paul? Je te raconterai le week end prochain, l'épisode du match des Jeunes GwaGwa contre Tigres Makasi auquel tu as fait allusion.
    Merci

    37
    Thys63
    Mercredi 2 Juin 2010 à 22:16
    Mon mon Vieux, Vieux na ngai Kokcis,
    Je reviendrai encore avec plus de détails la prochaine fois.
    Mon père était aussi proche de l'équipe Castors, il fit même pendant un cours moment sécretaire de cette équipe. Il s'appelait Lusaulu Paulin. Il était le neveu de Monsieur Nkodia Boniface qui habitait avenue Foyer 35, si je ne me trompe pas, en face de maitre Emmanuel. Il y avait même une buvette à l'époque. Je suis donc né l'hôpital Paul Charles.
    Mon père était très proche d'un certain Monsieur Jean Charles, un sujet Haitien qui si ma mémoire est bonne était de ce milieu de Castors. Mon père a d'ailleurs donné à l'un de mes frères le prénom de Jean Charles pour honnorer son ami haitien. Ma mère Angélique me racontait  parfois que Raoul Kidumu passait de fois dîner à la maison mais j'étais tellement petit que mes souvenirs sont aujourd'hui vague. J'ai fais ma première primaire jusqu'en quatrième à l'école Ste Cécile.
    Père Curé je l'ai connu, c'est Père Bankazi François qui m'a donné ma première communion. J'ai même connu L'abbé Dinganga yoyo wakala kuna paroisse ya kuna ndimba, yani wakala abbé mosi ya nganzi kibeni.
    Jeune Gwagwa, je connais, avec comme souvenir un match qui a fini en bagarre après avoir battu l'équipe de militaire du camp Nsona Nkulu. J'étais très jeune mais me souviens que certains supporters ont détallé en traversant un cimétière qui se trouvait derrière le stade.
    Kikongo kibeni meka yi mekanga bien que kiakozama fioti kina mais kadiambu ko  kie kie kie

    Ah Ndibu ye ntoto ani !

    A bientôt!
    Thys63
    36
    Simbi kia nkulu
    Mercredi 26 Mai 2010 à 17:33
    Après plusieurs mois d´éxistence de ce BLOG des BISIMBI,ce n´est qu´aujourd´hui que viens de me rendre compte que la FEMME de notre Ville ne s´intéresse pas à la vie de Mbanza-ngungu.C´est vraiment triste de constater que sur les plus de 3000 vistes qu´a eu notre Blog,il n´y a aucune FEMME.Où se trouvent ces Belles Ngungoises de nos jours,reconnues par leur beauté et intelligence?Nous avons besoin de votre collaboration très chères Soeurs.Vous avez beaucoup à nous raconter.
    Simbi kia nkulu.
    35
    Vendredi 21 Mai 2010 à 09:15
    A Monsieur THYS 63,
    C'est bel et bien ton aîné Kocsis, ancien joueur de Castors et Membre Fondateur du FC Jeunes GwaGwa qui assure l'animation de ce blog en compagnie d'un autre Simbi Kia Nkulu, en l'occurence Crispin LUKOKI MAMPASI, l'auteur  de la fameuse chanson Ki dianga nkove ko que nous utilisons comme notre générique.
    Nous avons apprecié ton intervention, mais tu nous as laissé sur notre soif. THYS 63 c'est trop vague. Qui es-tu? Nani Se diaku ye Ngudi aku, evo, ba mpagni zaku zozo tu zeye?
    Racontes-nous une blague ou histoire que tu as gardé de Thysville.
    34
    Thys63
    Mercredi 19 Mai 2010 à 20:26

    Quelle surprise?
    Je suis né dans cette ville que mes parents ont quitté alors que je n'avais encore que 10 ans. J'ai beaucoup de difficultés à écrire le kindibu que je lis ici mais j'essayerai la prochaine fois.

    Quand j'étais jeune à Mbanza Ngungu, je connaissais un certain Monsieur Kocsis qui était joeur de foot, est-ce le même que nous lisons ici?

    33
    Oscar_Bozhalina
    Lundi 22 Mars 2010 à 22:16
    Je salue toutes les bonnes initiatives, qui permettent de promouvoir notre unique source d'origine, en faisant de sorte que tout ceux qui viennent après nous, puissent en prendre connaissance. Cela est de notre devoir aujourd'hui au niveau de la diaspora d'etre le porte étendard pour parler et faire savoir d'où nous sommes venus.

    Fraternellement, je reste à disposition de toute rencontre pour faire valoir et élever nos idées.

    Fraternellement

    Oscar Kinkela Bozhalina 
    32
    Mengys
    Mercredi 10 Mars 2010 à 07:36
    Ado,
    On peut me joindre sur mengys@yahoo.fr
    Beno ba petits lua kala.
    Guillaume habite Kasa Vubu, sur Force non loin
    de l'Hôtel Loma, besi Mputu ba ku Ngungu bazeyi.
    Vo vuidi tél. ya Athénaco, ku vilakani ko.
    31
    ADO
    Dimanche 7 Mars 2010 à 18:27
    Mbuta mono ngina muana defunt sylvain koko donc neveu ya Athenaco.Yani ku  Kin kena après kabaka diplome d état section commerciale ku kisantu,il a fait  l EFOBANC à kin et avait un peu bossé comme comptable à un proget agricole français à Mbanza ngungu mais sera licencié queques années après.Bubu ku kin kena wa kuma taximan faute de mieux.
    30
    Mengys
    Samedi 6 Mars 2010 à 14:25
    Ado,
    Ngeye muana wa Mbuta Sylvain Koko? Bu vovele nkumbu ya Pompidou, kadi yani mosi kaka ka kala, mbakisi vo ngeye muana nkazi ya Munzemba Athanase Athénaco. Il fut un moment, vous habitiez l'avenue Tintika, en face ye beto. Vous êtiez encore tout
    petit, jusqu'au jour où Papa qui fût Véterinaire va partir aux études àL'Shi. Cela fait plus de 40 ans, de vieux souvenirs! Athénaco, c'était notre génération. E kue ka yenda?
    André Mengy
    29
    Simbi kia nkulu
    Vendredi 5 Mars 2010 à 01:50
    Kua Bisimbi bia mpa.
    Mono ngina ye luzolo lua kuluvovela mambu ma mouvement ya Boy scout,kansi beno lukulula moyo,kadi mono si ya sala article ya m´vimba mu mambu matadidi mouvement wa Boy scout ku Mbanza-ngungu.A très bientôt ba mpangi. 
    28
    John Lukau
    Jeudi 4 Mars 2010 à 21:59

    Kua Simbi kia Nkulu
    Nzolele wa tu tela mouvement mia Scout mu ntangu ya beno kadi beto tua yiza wana Scout mais ka tua toma zaya nsasa ko kadi tu baleke kibeni tua kala apres zayiza vondua kua tata Mobutu beto tu sansukidi ye J.M.PR
    Nzolele zaya nkia Scout ya kala ye succes ku Ngungu, nki ba sadidi ye banani ba nata Scout ku Mbanza ngungu?
     Kadi beto to mueni kaka kina bakele kina nga ye ntangu za nkaka basadidi feux du camp.
    Sala ye mavimpi

    27
    Simbi kia nkulu
    Jeudi 4 Mars 2010 à 04:22
    Camp 36,bakele bokelanga gare kia vana camp Hardy.Nzila ya Kumbi(train)ya kelenge ye unités za intervention en cas d´urgence.Unités zozo zakele bokeluanga BLOC.entre gare kia Mbanza-ngungu ye kina kia Hardy va kala ye nzo za ba travailleurs za nzila ya kumbi kuna nima ya mission protestante.Nzo zozo zakala za BLOC 36.C´est la raison pour laquelle la gare du camp Hardy s´appelle BLOC36.Ntangu tuakala baleke on disait simplement tuele ku 36.Mono kikongo kia mfonda.Lundemvokela.
    26
    Nzeyedio Jack
    Mercredi 3 Mars 2010 à 09:28
    Nani lenda mvana signification ya "Camp 36" kuna Mbanza Ngungu?
    25
    PAMBOUEST
    Jeudi 25 Février 2010 à 01:25
    Kia mbote Bisimbi bia  Ngungu,
    si tua yambila lumbu kia nkaka.
    Emmanuel   Pambu
    24
    ADO
    Mercredi 24 Février 2010 à 15:49

    • celà faisait un mois depuis qu on est à Mbanza ngungu de retour de Lubambashi ou Papa était parti pour ces etudes de droit à l université.Nous sommes le jour de la rentrée scolaire et moi ce mon premier jour à l ecole.Papa et Maman ont choisis pour nous l ecole protestante proche de notre grand mère mama Sinda qui, habitait sur avenue Albert.Nous, Papa nous a instalés dans sa parcelle sur avenue foyer deuxième parcelle en venant de nsona nkulu juste après la boulangerie.Inscrit à missioni à chaque fois q u il y avait defilé nous de l ecole missioni etions laisés et les plus aimés c etait ceux des ecoles de freres quant on devais passé on crié sur nous missioni kadidiko lambila muana mbua ka dia kayukuta et plus pure pour ceux des ecoles kimbaguiste.Mon grand frère pompidou était le plus brillant toujour premier de sa classe et quand notre grand père tata Basi venais pour la proclamation il etait toujour au premier rang trop sure de ces poulains.Comme enseignant je reconnais ma maitresse en deuxième au nom de DINFUANA MABILAMA qui habitait avenue foyer et aussi notre maitre en chef maitre DIMBU lui a enseigné mon grand frère Pompidou Je reconnais aussi mon maitre qui habitait juste à la sortie de l ecole missioni première parcelle à droite.Quelques elèves de notre promotion: LUTONADIO SWANA,MBANDU MABEKA son père etait cadre à cosmopolite,MABILAMA MERCI,les deux soeurs MALOUKA,LUKA NZOLAMESO fils de mbuta Luka,NSENGA KINKETE,BAKITANGA,et aussi un neveux à nkama avec sa soeur.Tous ceux qui se sont retrouvé dans cette histoire peuvent donner suite pour la continuité.

    23
    Vendredi 19 Février 2010 à 18:40
    Nkazi Crispin,
    Ntomene zaya vo ngeye kikongo kiaku kia tengama fioti. Avenue yoyo ka "Bas Congo" ko. Lisez mina kikongo kia beto, avenue Bakongo. Les noms de la plupart des avenues  de Thysville étaient puisées dans le patrimoine familial du Roi Léopold II ou dans les tribus du pays. Tenez!  Léopold, Albert, Charles, Marie José, Elisabeth, Astrud, Clémentine, Prince Baudouin, (pour la famille royale); Bandibu, Manianga, Bakongo, Bangala, Bangombe, Bambala (pour les tribus) et enfin les divers (Thys, Stanley, Tabora,  Coq, Offitra, Seveyrens, Peigneux, etc...
    Yi Ngungu ya ntama yoyo vo ki vilakene ko.


    22
    Simbi kia nkulu
    Vendredi 19 Février 2010 à 16:20
    Mr Norbert,ètes vous fils de Papa Ignace Masongele sur l´avenue Bas-Congo,qui était contremaître à l´Otraco?Nzolele zaya.
    Crispin Lukoki
    21
    KOKE
    Vendredi 19 Février 2010 à 07:05
    Bonjour Tata NeKongo,
    Commences d'abord par te présenter. Ensuite lenda mpe ku tu vana quelques indications ou pistes pouvant nous guider et  faciliter nos recherches... Mvutu zaku tuta vingila
    20
    Jeudi 18 Février 2010 à 12:20
    Norbert bonheur Masongele ne Kongo fine Arts ngita sosa muta kocsis  0049-082221-414512
    19
    Simbi kia nkulu
    Mardi 16 Février 2010 à 03:41
    Kua bampangi bawonso ba Mbanza-ngungu.
    Lumbu kia wunu,kina lumbu kia kiese kia nene kibeni.Bonso buna bambuta bavova DISU DIFUIDI NKOKELA BETELA YE TOLO.Mu ngonda ya janvier mono yabaka mail ya muan´eto,n´tekolo wa Papa Camille Wazolao alias Ndibua ngolo.Muana yoyo,yandi wuna muana wa mbut´eto Camille Wazolao,fils de Ndibua ngolo tuakala yani kuna athénée dia Thysville,beto tuakele ku m´bokelanga mu nkumbu ya Decano.Mu mvula ya 1965,Decano wayiza ku Bruxelles mulanda malongi.Mpangi eto Decano wavuanda ku vata dia ba Fualama tii ye kuna ntangu ya lufwa luandi.Bana bobo kasisidi,bau kabazeye famille diau kuna Ngungu ko,kansi muntangu ya lufwa,Se diau wabalomba vo bakala ye ngindu ye luzolo lua zaya ntuka yau.Bampangi lutoma tala dio diambu.Beto vava blog dia Bisimbi tua baka ngindu za vovela lunsansu lua Ngungu,ye tua vayikisa nkumbu ya Papa Camille Wazolao.Véronique muana wa mpangi eto Decano,mu ntangu kakele sosanga famille diani dia kuna Kongo,wizi vundumuna nkumbu ya nkak´andi vana blog dia Bisimbi ye wansonekena via Face-book.Kiokio ikuma kio yalombela lusadisu kua beno bonso muna lumbu kia 2 février.En même temps ya sonekena Nkazi Koke ye Nkazi Malonga kuna Kongo.Mbuta Koke wakele kuna Ngungu,tomene sala salu kia mbote kadi wa vutukidi ye nsangu za famille mu vana kua muan´eto Véronique.Ntomene yangalala kibeni ye mbuene m´funu wa salu kieto va blog.Bampangi,mono ngina musicien et très sensible,ya toma dila kibeni mu diambu diodio.Matondo kua ngeye Nkazi Kocsis.
    Simbi kia nkulu.       
    18
    Simbi kia nkulu
    Mardi 2 Février 2010 à 13:52
    Kua beno bana ba Ngungu,
    J´ai besoin de contacter la famille de Papa Camille Wazolao pour des raisons de famille.Si il y a quelqu´un parmi nous qui garde des contacts avec ses enfants ou petits fils à Mbanza Ngungu,je lui prierais de bien vouloir me le faire parvenir par le canal de notre blog.C´est très URGENT bampangi.  
    17
    Mardi 29 Décembre 2009 à 10:21
    Mfumu Mbende,
    Qu'est ce que je peux ajouter de plus sur les propos que tu viens de nous tenir. Si tout le monde peux refléchir comme toi, et que chaque ngunguois, surtout les intellectuels pouvaient apporter chacun son témoignage sur les faits qu'ils ont vécu, on arriverait facilement à constituer un stock de matériaux auxquels les historiens pourront un jour recourir pour écrire la vraie histoire de Mbanza Ngungu.
    Crispin, Auguy et moi, nous sommes limités dans nos connaissances sur notre ville dans l'espace et le temps.
    Que tous ceux qui peuvent apporter leur contribution dans la collecte des informations n'hésitent pas à nous emboiter le pas.
    D'avance, Merci pour votre engagement.
    16
    Zéphyrin Mbende
    Mardi 29 Décembre 2009 à 05:08
    Mfumu Koke,

    100 ans d'histoire d'une ville ne pourra être écrite qu'avec la contribution de plusieurs générations. Je garde de grands souvenirs de mon époque. J'ai observé beaucoup de légende de ville surtout de mon quartier Christ - Roi.

    Je decrirai les événements vécus à Thysville et Mbanza-Ngungu sous un angle toujours historique mais souffrez que je terminerais toujours par une réflexion sur la vision de Mbanza-Ngungu, capitale des poissons aveugles.
    15
    Lundi 28 Décembre 2009 à 10:35
    Mfumu Mbende,
    Il était temps que tu réagisses à nos écrits, car jusqu'à preuve du contraire, tu comptes parmi ces ngunguois du monde qui ont encore un pied resté branché sur notre terroir.
    Notre Blog qui se trouve encore à ces débuts réserve des surprises à tous ceux qui vont se donner la peine de nous lire régulièrement. Avec Crispin et dans une large mesure avec Auguy aussi, nous essayons de recoller les morceaux pour vous raconter les faits historiques de notre cité que nous avions vécu. Beno diaka, vous avez le devoir d'ajouter les évènements survenus à votre époque. Thysville d'hier et Mbanza Ngungu d'aujourd'hui n'ont rien de commun. Les moeurs et les habitudes ont complètement changé. Qu'il s'agisse de nos relations inter-personnels dans nos quartiers respectifs ou qu'on fasse allusion au mode de vie qui fut le nôtre, on se rend compte que la société a véritablement évolué. C'est la modernité liée à l'émancipation d'une frange importante de la population qui a provoqué tous ces changements.
    Le ngunguois d'hier n'était pas pourtant moins entreprenant que celui d'aujourd'hui. Il suffit simplement de faire la ronde à travers toute notre cité, on se rend compte que Mbanza Ngungu a vieilli. Plusieurs maisons construites par nos parents sont en ruine, faute d'entretien. Qu'attendons-nous pour rivaliser avec cette vieille garde et sauver l'héritage qui nous a été leguée?
    Nkangu a Ngungu, ntangu a mambu yi fuene.
    14
    Zéphyrin Mbende
    Lundi 28 Décembre 2009 à 00:08

    Mfumu Auguy,
    Mfumu Koke,


    Kieleka konso baleke ba konso quartier bakala ye ndambu awu mu kuenda dila mbuma.

    Beto bana ba balabala bambala tua kelenge kuenda ku ma vata mena mu nzila entre kumbi, kiazi ye nzila ya ngombe matadi.

    Nfilu tua yelenge sosa mu nfuta mina mia kala ye matadi mabidi. Nfilu yi fi nti fia fioti kansi yani wuna wa fuanana ye ntoto wuna.

    Nsaka za mbote tua sa didingi mu nzaza mina. Mi manga tua tomenenge dia mu nzila ya ngombe matadi. Kueleka ma mpangi bame bandibu ba mavata mana ba kelenge kutu landa mpasi mu lunda mi nti muawu.

    Je rends hommage aux habitants de ces villages qui ont bien géré la régénération de leur terre avec la plantation des arbres fruitiers (nkunku). Je rends également hommage à cette génération qui se mobilisait pour la protection de leur patrimoine collectif.

    La communauté de Mbanza -Ngungu doit toujours intégrer ce hinterland dans son développement, comme poumon, pôle écologique, lieux de ressourcement.

    13
    Auguy Malonga
    Mercredi 23 Décembre 2009 à 10:13
    Nkazi Kocsis,
    Au risque de monopoliser le blog, beto mfilu ku ndimba Loma tuayelenge zo dila ye mfulunta. Kansi kuna ndimba wuna ku ndambu ya gare kia Hardy kuakala kimvuka kimosi kia kanda diakala ye ntu mialalumuka, tuka va mbunzu ye ku kosi, bakala ye réputation ya mbi. Bu tuawididingi bantu badidingi. Kanda dina babokelenge "BANGBETU". Bakele kadilanga vana ndambu ya ABATTOIR. Valenda kala ye muntu lenda kututela vo bantu kibeni badidingi evo luvunu kuandi mpasi bantu kabalutilanga vana lukufi ye camp kina? Lundemvokela
    12
    Simbi kia nkulu
    Lundi 21 Décembre 2009 à 17:35
    Nkazi Koke ye nkazi Malonga,
    Augustine Mbuani,wakala ku Athénée ye beto.Tuakala kalasi kimosi tuka vana 1erC,O ye kuna 3ème littéraire.Fideki ye mpangi zandi kabakala ku athénée ko.Tuakala kuna ye mpangi eto Diagonale Diakanua Emmanuel wakele imitanga(imiter)préfet Patroons mu kinkufi kiau.Koke doit se rappeller de l´incident qu´on avait expérimenté avec les militaires à la sortie de l´école.A cet époque là,il y avait beaucoup des contrôles à cause de la rébéllion dans le pays.Nous faisions le trajet à pieds,et parfois on prenait un kimalu-malu.Un voisin à ma grand´mère conduisait le camion de BULA Paul.Ce conducteur,mbuta  Polo,comme bon voisin il nous prît dans son camion.Mais après un kilomètre il y avait une barrière des militaires et le camion s´arrêtait.Pendant que les agents examinaient les papiers du véhicule,un militaire jalous s´approchât de nous et sans un mot prît Diakanua par le cou en vociférant NAYEBI  NIOSO,BINO BOTANGAKA NA ATENA,
    LELO ATENA NABINO EKOSUKA.Nous sommes tous descendus en courant pendant que Diakanua venait de recevoir un bon coup de matraque.Chaque fois que pense à cette triste scène,je rigole comme un fou joyeux.Concernant les cultures maraichères,Koke à complètement raison,car en principe les femmes qui s´en occupaient étaient Bantandu,ainsi que presque tous les assistants agricoles comme on les appelait avant l´indépendance.Vo tutomene tala,Nsi kua nda yitukidi.Mbote zeno.
    Simbi kia nkulu.    
    11
    Lundi 21 Décembre 2009 à 07:29
    Nkazi Auguy,
    U ndemvokela. Augustine, yi nkundi eto mu sikola kuna Ecole Officielle wa kala bonso ayisi ye nduenga za fuana. Mu ntangu tua manisa école primaire, yandi wa yenda ku école secondaire des filles ya Mangembo. Ngeye wa yenda ku Kimpangu vo kivilakene ko. Zitu Guy wa sonama ku Collège Saint Clément ya Père Tarwé. Damien Lukau wa vutukisa ku Tumba. Beto tuasala, (Crispin, Emmany, Fideki, Marie Yangu, Vieux Jérôme, ye ba nkaka), tua kulumuka ku Athénée.
    Voisin,
    Keba mu diambu dia vata diodio wa yele vulumuna. Masielele, c'était une véritable forteresse. Kua bobo ba baka chance mu kuenda ku vata dina, balenda vanga témoignage. Ce n'est pas qui vouliat partait dans ce village. Même bi mpumbulu bia ku Quartier Natal (Besi Londe), ka tua yelenge ki yendi ki yendi mu ma vata ma ba ndibu ko. Stratégie za beto za kala kuani bonso ebu. Mu konso vata mua kala ye bana ba sikola ba yizidingi ku Sainte Thérèse. Beto tua ba natiningi mikati miomio besi mavata ba kele toma zolanga. Bawu mpe ba fuete ku tu natina manga, ye mavoka.
    Ntangu kikundi ki kumini ngolo, yi mu ntangu yina tua kele kuendanga, nzila mosi ye bawu kuna mavata mawu.
    Zaya Mfumu Bungalo, Chef Coutumier ya Groupement ya Kimuingu, yandi wa kala joueur de football mu FC KASA SPORTS. Bungalow wa kala kuani muisi vata, kansi muna kileke kiani, wa kala très célèbre parce que yani wa kala ye nzunzu ya bidi. Beto ku Londe, mavata tua tomene kuendanga ema: Mpete, Kimuingu, Kidiaki, Sinsu, Kinteke, Kinlele, Mbamba. Yi kuna tua kele kuenda dilanga mingiengie, mfilu, manga ye mapayi payi. 
    Ku Ndimba Ulysse, koko lua yenda ye nkundi aku, ka ntoto wa Besi Masielele ko. Leta wa kumisa kuawu domaine public ye besi Thysville ba kala ye nsua mu kuenda sala ma jardins kuna. Mais, konso kanda di vuidi habitudes zani. La plupart ya bantiu ba yelenge mu zi jardins, c'était des Bantandu. Crispin doit avoir raison... Mpila mosi mpe ku ndimba Leta, zi jardins zabidi zakala va moko ma ba agronomes ye ba moniteurs ba Bantandu, bonso ba Papa François Mbaki, Papa Mandiangu, etc...
    MASIELELE, vata dia Nkaka Mpuaya... C'était un village interdit aux mingizila. Voilà un de ces villages qui était synonyme de la terreur et symbolisait le mythe des masawu vua... 
    Beno ku Ndimba, kueyi lua kele kuenda dilanga Mfulunta?
        
    10
    Simbi kia nkulu
    Lundi 21 Décembre 2009 à 03:33
    Qui se souvient encore de la fanfare de l´école Ste Thérèse?
    A l´époque,on avait 2 fanfares à Thysville.La fanfare de la force publique et celle de l´école Ste Thérèse.Ces deux ensembles étaient bien équipés et bien dirigés.Personnellement,j´avai connu Maître Pierre Makanzu,qui dirigeait la fanfare des élèves.Cet Instituteur était Mumboma et possédait un don extraordinaire pour la musique.Notre fanfare animait les processions et les parades scolaires.J´aimais bien écouter notre fanfare et admirais son porte étendart Mazekua.Nous,on l´appelait Lokele ou Lokelo, tous les enfants l´imitaient et voulaient être comme Lui.Nous connaissions tout le répertoire par coeur.Et voilà qu´en 1957 à la rentrée scolaire,Maître Makanzu n´est pas revenu et la fanfare avec lui.Je ne sais même pas,par où sont passés les instruments de de cette  merveilleuse formation.Il y en avait aussi une très bonne, et peut être meilleure à l´école secondaire de Tumba.Bien après, naquit celle de Kintuadi(Si ya kulumba kinsi).
    Simbi kia nkulu.   
    9
    Simbi kia nkulu
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 20:19
    A mon ami Malonga,
    Je suis persuadé que l´homme que vous avez rencotré dans la plantation des Minsie(canne à sucre)n´était pas le chef du village.
    Cette plantation appartenait à mon Oncle Tata Fuala.Son vrai nom était François Mpembele.Dans la vallée,il y avait des champs des particuliers,dont ma Mère qui possédait le champs où se trouvait le seul manguier du coin.Au fond,juste derrière la montagne,il y avait une grotte.C´est de cette grotte que venait l´eau qui innondait dite vallée.C´est donc Tata Fuala que vous avez rencontré.Dans ce coin il y avait aussi beacoup de pamplemousses qu´on pouvait ceuillir sans être dérangé,car les gens n´aimaient pas ce fruit citrique.Je me rappelle d´avoir perdu l´argent de l´uniforme(150Fc)
    faisant l´école buissionnaire avec un copain de classe au nom de Mayulu Dennis.Nous n´étions que deux,et l´argent n´était retrouvé.Je devais expliquer cela à ma Grand´mère,pendant que 
    que mon oncle Tarzan trouvait une excuse pour utiliser son fouet.
    Deux semaines après un autre mandat postal m´arrivait de mes Parents qui étaient à Mushie.Quelle enfance fut la nôtre!
    Simbi kia nkulu         
    8
    Simbi kia nkulu
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 16:28
    Nkazi Malonga,mono ntomene zaya Marie Lau,Michel ye Serraphin.Bau bana ba Tata Jean Massamba,vana avenue Prince Baudouin nº1 muna ntangu yina.Se diau wakala Chef de garage kuna TPM.Mu ntangu beto tuakala mu 6ème,Lau ye Michel bakala mu 5ème.Lupangu lua nº3,lolo lupangu lua beto.Mbuta Rabot,joueur dia Amicale watukidi vuandanga vana fulu kiokio.Mono ya yiza zaila nkumbu ya Lau kuna école officielle,kadi kuna nzo,muana ndumba yo wa mbote mbote watudi bokeluanga mu nkumbu ya Lufwankenda Marie.Muntangu tuakala ku Kinsasa,yandi ye Michel batudi zingilanga vana mpambu za bala-bala za Kasa-Vubu ye Masimanimba(face du carréfour des jeunes).Mono ntomene zaya mpe mpangi zeto za malongi Fiti Ursule,Bikandu Marie-José,Buku Albertine,Lula Isabelle,Yango Marie ye Joséphine Diyabanza.Cette dernière vivait juste à côté de notre classe,et,était cousine à Richard Nsangu.Tuakala diaka ye Vieux Feros,Emmanuel Diakanua,Fideki Maurice,Fideki Etienne,Céléstin Bibimbu et certainement d´autres.Beno lutoma zaya vo Fiti Ursule kakala ye beto ku école officielle ko.Yandi wayikama kua beto mu 1er C.O(une très belle fille aussi).Momo makele yamu.
    Simbi kia nkulu    
    7
    Auguy Malonga
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 14:54
    Voisin Kocsis,
    Keba, Augustine Mbuani ka Albertine ko. Kizeyi ko vo muntu lenda bambuka moyo kua mpangi a nkento wakala ye nkumbu ya Lawu Marie, mpangi ani wabakala nkumbu Michel? Nani lenda zaya mpe mpangi Ursule, wakuelua kua mbuta Ambroise Tchambro, ancien Président Fondateur ya Terreur, kipi kia football 2ème division?
    6
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 12:51
    Nkazi Auguy,
    Tu tomene yangalala mu fi ndambu fia nsangu za kileke kieto zozo sonekene. Kua bobo ka bazeye ko, mono ye Auguy, ka wunu ko tuzayane. Classe kieto kimosi tua kala mu année scolaire 1961-1962 kuna école primaire officielle. Classe kieto tua kala diaka kimvuka ye Lukau Damien, Simon Mbuilu, Fideki, Emmanuel Diakanua, Tulungua Jérôme (ka Kitungua ko), Kimfunia Marcel Modi, ye ba nkaka tu vilakene nkumbu. Mu classe kiokio, tua kala mpe ye ba mpangi za bakento bakala ye nduenga za fuana mu ntu miawu, bonso Albertine Mbuani, Marie yangu, etc...
    Tu lombele kua Auguy ka meka fioti ku tu zayisa nsangu za viokelenge kuna Mviloti ye ba moniteurs bobo ba kala kuna école yina.
    Mavimpi kua beno bawonsono 
    5
    Auguy Malonga
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 09:23
    Nous étions arrivés en 5ème année primaire à B.M.S. (Mviloti!Ville Haute), école dirigée par le Directeur Mabilama. Les protestants en dehors de l'E.P.I. KIMPESE/Ecole des Pasteurs et d'Instituteurs, n'offraient pas beaucoup de possibilités d'envoyer les enfants au secondaire. Les catholiques de notre époque envoyaient leurs enfants au collège Saint Clément du Père Tarwé. Après l'indépendance nos parents avaien décidé de nous inscrire à l'école officielle située derrière l'hôtel Cosmopolite en ville afin de remplacer les enfants des blancs qui avaient fui le pays. J'était don inscrit en 6ème avec Monsieur Théophile KITUMUA comme Directeur. J'ai connu dans cette classe mes amis Koke Miezi Kocsis, Lukoki Crispin Régis, Zitu Guy Euletère, Kitungua Jérôme, Aspro Emmanuel, etc... Parmi les faits que je n'ai jamais oublié, c'est la tournée des classes que le Directeur Kitumua faisait dont l'une s'était mal tournée pour moi. En effet sur le passage du directeur, un voisin de classe avait dérangé en faisant du bruit ne sachant pas que le directeur était derrière nous. Sa réaction fût brutale et j'avais encaissé une giffle magistrale qui m'avait ôté toute envie d'étudier encore dans cette école. J'avais hérité d'une punition qui n'était pas la mienne. J'avais pris cela pour une malchance.
    4
    Auguy Malonga
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 09:01
    Dans notre jeunesse, nous avions l'habitude de quadriller tous les villages environnant notre chère cité pour aller chercher l'aventure. Hantés par l'envie de manger les mangues, et puisque nous n'avions pas de quoi payer, nous nous jettions dans tous les manguiers visibles de la cité. Etant enfants, on voulait toujours pousser plus loi et l'envie nous avait conduit jusqu''au village de Mbuta Kitoko Nsunga. Ce sobriquet de Kitoko Nsunga était provenu, sembe-t-il, de la finesse du vin de palme qu'on pouvait tirer des palmiers spéciaux de ce village. Or Mbuta Kitoko Nsunga qui commercialisait un excellent vin de palme était le contraire de son vin.
    En pleine action de vol de mangues dans les arbres, nous avons été surpris par ce monsieur qui passait par là: beno banani? nous demanda-t-il? Ku Ngungu tutukidi ye manga kuani tuizi dia. Un froid s'était établi après cette réponse, comme un arrêt de mort. Le regard qui a précédé son explosion nous avait alerté et étions prêts à courir. L'explosion était exprimé par cette phrase:" Eyeno manga kaka? lukala vovo ya lunua menga". On ne nous l'avait pas répété deux fois.
    3
    Auguy Malonga
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 08:45
    PETITES HISTOIRES D'ENFANCE
    Un jour où nous déambulions avec una ami d'enfance sur le chemin de fer tronçon Mbanza-Ngungu - Marshal(Muana Kinsende), l'idée nous est venue d'aller jetter un coup d'oeil vers le villa ge Masielele, situé à l'arrière du belvedère de la ville, au sommet d'une montagne surelevée. Masielele avait la réputation d'avoir eu un chef de village et une population très méchants, on les traitait même d'être des mangeurs d'hommes (cannibal). Par curiosité, nous voulions voir comment ces gens qui nous ressemblaient pouvaient être mangeurs d'hommes. Défiant tout danger, nous entreprimes de prendre la bretelle de sentier qui menait jusqu'au sommet de cette montagne. Mal nous en prit, la vallée de cette montagne longeant le chamin de fer, était marécageuse. Et si mes souvenirs sont bons, il y avait plantés des bananiers inspectés par... le méchant chef de village en personne. Rien de plus normal que n'ayant pas été autorisés pas les autochtones, ce dernier armé d'une machette bien tranchante, nous avait interrogés de l'objet de notre visite. Notre naïve réponse avait failli nous faire trancher la tête: widi bisi Masielele bantu ludianga? Imaginez la colère du chef qui nous a pris en chasse, jurant de nous tuer. Jeunesse aidant, nous avons détalé comme des lièvres sous les cannes à sucre plantées nombreuses (c'étaient justement des cannes à sucre au lieu des bananiers) qui nous cachèrent du regard du méchant chef, dans les marécages de ce village de piètre réputation. Imaginez un peu ce que nous allions devenir avec mon ami Makiadi Jean si nous étions tombés entre les mains du dinosaure?
    2
    Auguy Malonga
    Lundi 14 Décembre 2009 à 12:40
    Nous sommes plusieurs bisimbi disséminés dans le monde mais pour atteindre tout le monde s'avère très difficile, voire impossible. A l'impossible nul n'est tenu. J'ai donc essayé d'écrire un petit mot aux adresses des ngunguois en ma possession et j'ai déjà obtenu + d'une dizaine de réponses satisfaisantes, tous veulent s'exprimer dans ce forum inattendu et propice. Cela s'entend que si tout le monde pouvait procéder de la même manière, nous aurons réuni les 3/4 des ngunguois qui peuvent écrire leur histoire pour l'éternité. Mono fioti kuani fisidi mu yantika bulumuna ma mono, kalusadi ku nima ko.
     
    1
    Crispin-Régis
    Lundi 30 Novembre 2009 à 05:14
    Matondo kua yani mbuta Koke munvangilu ya blog dieto.I sa vo:
    Bana ba Ngungu nous n´avons plus d´éxcuses pour ne pas mettre en pratique la sage pensée"MIKA MIA MBUA"dont nous connaissons Tous la suite et la signification.Nous avons aujourd´hui,l´instrument qui nous manquait pour nous connaître et reconstruire l´histoire de notre ville.Il y a certainement des amitiés  d´enfance qu´on croyait perdues qui vont renaître à partir de ce blog.Donc,c´est à nous ngunguois la tâche de divulguer la création de ce blog à ce qui ne le savent pas encore.Bravo mbuta Koke mu ngindu zaku za mbote beni.Crispin-Régis Lukoki.   
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :