• LA FEBOSCO A THYSVILLE

    Nous sommes en 1959 et tous le pays parle de l´Indépendance. Dans le Bas-Congo, on ne parle que du DIPANDA et le parti ABAKO est le seul qu´on connaît dans toute la Province. Monsieur Philibert Luyeye, Secrétaire particulier de Joseph Kasa-Vubu va créer la FEBOSCO (Fédération des Boys Scouts du Congo), et Thysville qui était le chef-lieu du Distirct des Cataractes (ancienne formule qui partait de Mpumbu à Mpozo), fut appelée pour devenir le siège de la Febosco. Le président Régional de l´ABAKO (Papa Pascal Wingi) va se réunir avec les 3 chefs de la Troupe Saint Matthieu pour les inciter à une désertion massive et ainsi devenir la Troupe de la FEBOSCO. Il s´âgit du C.T Mandundu, du C.C Mukoko et de l´Akeela dont le nom me résiste. Après cette réunion, la Troupe va changer de lieu de réunion et d´uniforme aussi. Nos réunions vont se tenir désormais en face de l´école des filles dite Métropolitaine, sur la route Kinshasa-Matadi, où doit se trouver aujourd´hui, le magasin de Kisombe si je ne me trompe pas. Maintenant le choix des membres n´est plus comme avant. N´importe qui,pouvait être admis au sein de la troupe et c´est ainsi qu´on avait noté la présence de Mvunzia, N´selebete et beaucoup d´autres. Du coup, la discipline n´était plus la même et il n´y avait pas assez d´uniformes pour les membres, tandis que pour voyager, on devait faire des cotisations. On n´apprenait plus des matières des Scouts, ni les signes, ni le morse. Avec les Curés on nous enseignait beaucoup de choses et on était une référence pour la population. Notre Troupe était devenue l´attraction des fêtes d´inaugurations des Sections d´ABAKO de la Région. C´est ainsi qu´un jour on se retrouva à Kikonka, un village situé entre Kisantu et Ngufu quand brusquement, une voiture est arrivée dans la nuit, et toute la troupe était mobilisée pour la circonstance. Quelle ne fut notre surprise de voir surgir Kasa-Vubu en personne qui nous rendait une visite de courtoisie à la veille du fameux Congrès de Kisantu qui avait réuni toute la classe politique du pays. Pour nous ce fut un évènement inoubliable. Nous nous rappelons de Kasa-Vubu qui avait salué tous les Scouts un à un, avec le salut atypique des Scouts. Pendant qu´il bavardait avec les Notables du village, il prenait du manioc avec des arachides grillées. Il portait une chemise blanche à manches courtes. Le dimanche matin nous sommes allés à pieds à Kisantu pour assister à la messe (Te Deum) avant le démarrage du Congrès. Une chose curieuse et émouvante, j´avais pleuré pendant la messe en écoutant l´Harmonium qui accompagnait la chanson Coeur de Jésus. J´étais très sensible et je portais le totem de ROSSIGNOL car j´avais une voix très belle et particulière. Avec la Febosco, le scoutisme avait commencé sa lente décadence. Le scoutisme de paroisse avait l´objectif d´encadrer et éduquer la jeunesse. Nos cris étaient SERVIR pour les Routiers, PRÊT pour les Scouts et DE NOTRE MIEUX en ce qui concerne les Louveteaux. Dans la Troupe Saint Matthieu, notre mouvement était une attraction pour la population. Nos chants réveillaient toute la ville et nous étions l´admiration de toute la cité, tandis que celui de la Febosco était un simple rassemblement des masses au service des politiciens.

    A Suivre

    Simbi kia Nkulu.