• Voulant faire plaisir à Pereira dont la curiosité et sa participation au récit consacré au FC Mikado, je vais vous raconter l’une des causes de la pérennité du FC GwaGwa et de son alter ego Bilanga Matebo. Les mêmes causes produisant les mêmes effets,  nous préférons insister que Ndu et moi, nous n’avions rien inventé. Au contraire, nous avions copié et mis en place le système de gestion des grandes équipes de football à notre époque. Aussi, à titre de rappel, il existait à Kinshasa des véritables familles sportives où plusieurs équipes satellites gravitaient autour d’une formation de référence. Daring Imana Matiti Mabe avait une écurie composée de : FC Union, Mikado et Espoir de Léo. V-Club Mokonzi ya Terrain avait comme équipes cadettes : Vaticano et V-Sports. Tandis que les Monstres Du Sang et Or étendaient leur emprise sur les clubs : Léo Sports et Olympic. Les grandes équipes de Thysville n’avaient pas échappé à ce principe sacro saint. Ainsi, La Renaissance, Verian Ball et Cheminots étaient soutenus par les Diables Rouges au moment où  Ami-Sports et Tourbillon  appartenaient à la grande famille du FC Amicale. Plus loin dans le Katanga, le FC Saint Eloi Lupopo et le TP Mazembe disposaient de leurs équipes de réserve que furent le FC Kafubu et Don Bosco. Toutes les personnes qui avaient suivi en 1966 les grands débuts du FC Jeunes GwaGwa et de Mikado, se souviendront toujours de cet engouement jamais connu autour de deux équipes des jeunes enfants dont la moyenne d’âge de 13 ans seulement. Les spécialistes du football savent que c’est la période idéale pour dénicher les véritables talents, mais aussi de les aider à s’améliorer tant sur le plan technique que physique. C’est à cette tâche de longue haleine que nous avions consacré une partie de notre vie à cette époque précise de la vie. Le trop plein des joueurs qui venaient frapper aux portillons de ces deux équipes constituait à proprement parler un véritable handicap pour certains joueurs qui étaient condamnés à joueur le rôle de doublure de luxe. Ainsi, naquit petit à petit l’idée de créer deux équipes de réserve dans chaque camp.

    A suivre


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique