• FELIX MAHENGA MBUTA FE, L’HOMME DE KOTAKOLI

    Voilà un défenseur qui ne ménageait pas ces adversaires. Pour lui, le football était avant tout un engagement physique total. Cela lui valut le surnom de Kotakoli. En 1966, lorsque Mbuta Fe qui évoluait au sein du FC Nomades, une équipe presque exclusivement composé des enfants de l’avenue Offitra, décida de s’enrôler dans les rangs de Jeune Gwagwa, il emmènera dans son sillage tous les joueurs de son équipe. Excepté Nkongo Sérénade qui trouva sa place au sein de l’équipe fanion, tous ces autres coéquipiers en commençant par son cousin Pierre Dianzonzika, Malonga Demalo, Jeef Diakiadi, Sukami Pierre dit Hercule, Nseke Nestor, Anselme Mawanda et ceux que nous avons oublié de citer iront grossir les rangs de Dravering et Union Matata les équipes cadettes de GwaGwa. Mbuta Fe reste aussi le seul joueur qui a côtoyé trois générations des athlètes qui ont défilé au sein de ce club. Il a été dans le groupe des vedettes en herbes qui ont créé le mythe de cette équipe. Dès son incorporation dans ce club, il deviendra un titulaire indispensable dans le résau défensif de ce club où il a évolué dans le couloir droit. Avec Sitting, Pady, Haïdé, Alexis Mandiangu, Kinfuta Racky, Sasabi Pierre, Wanani Medium, ils formaient un bloc défensif très solide, permettant ainsi aux Sekele, Boulba, Emma Gento, Massampu Fanfan, Ngoma Mulele, Paul Bukaka, Enyuka Tex et autres Modi d'évoluer à leur aise et de faire parler la poudre en toute sérénité. Il a participé à la période de transition qui a suivi la fusion du FC Castors avec Jeune Gwagwa en côtoyant Soza Kelly, Malungueni Medos, Pierre Kadimina, Paulin, Chuatungungu, Mbiyavanga Diesel, Celos, la vieille garde des jaune et vert. Enfin, il a encadré avec brio la nouvelle génération des joueurs du FC Gwa Gwa. Ainsi, il a été l'un des témoins privilégiés qui a vu défiler tous ses jeunes joueurs talentueux de la deuxième génération qui ont laissé des souvenirs inoubliables dans les cœurs des sportifs de Mbanza Ngungu. Citons quelques uns d'entre eux en commençant par Waziro, Jean Ngala, Botende Lolo, Sefu, Jean Marie Kayembe, Coco Tuwila, Mandiangu Tostao, Mandiangu Apaka, Mukendi Ndaye, Nkebolo, Mwepu, Nsanda, Kankonde Munioka, les Frères Lunkoka Ayens et Télé, les Frères Mantuila, Tisserand, Kalala Kabundi, Kabongo, et tant d'autres que nous ne pouvons pas citer dans ces lignes. Lorsqu' en 1982, après douze années de carrière ininterrompue au sein de son équipe, il décida de ranger définitivement ses crampons, il se reconvertit Encadreur Technique des joueurs et en profita pour ramener Baguino (ancien joueur de Castors) dans l'équipe où ce dernier exerça les fonctions d'entraîneur titulaire. De son vivant, Feu Papa Itele nous disait toujours que de tous les défenseurs qu’il a croisé sur son chemin, Félix était le plus méchant et le plus rigoureux... Allo CANGU France

     

    KIMFUTA JEAN : LE ROC

    De son surnom de guerre : Racky. Jean Kimfuta fut un véritable roc sur le terrain. Dribblez-le deux fois et vous apprendrez de quel bois se chauffait ce brillant défenseur qui a failli provoquer une émeute à Mbanza Ngungu. En effet, pour avoir rendu groggy un militaire de l'Equipe Tigre Makasi au cours d'un match de championnat livré au Stade de Nsona Nkulu, Mbanza Ngungu entra en ébullition l’espace d’un après midi. Les choses finiront par revenir en ordre lorsque son adversaire reprendra ces esprits après une courte séance de réanimation.

     

    MANDIANGU ALEXIS : LE SYMBOLE DE L’EXCELLENCE DU GROUPE

    Cet Ingénieur Civil en Métallurgie qui exerce aujourd'hui les fonctions de Sous Directeur à l'ONATRA Mbanza Ngungu reste un symbole pour toute une génération des joueurs. N'est-ce pas que notre groupe comptait des âmes bien nées qui savaient allier le sport et les études. Il n'était d'ailleurs pas le seul joueur qui appartenait à cette catégorie des jeunes qui ont fait des bonnes études, même si plusieurs d'entr'eux ont fait de l'à-peu-près. La famille GwaGwa avec Sa Eva, Zodi Zorrino, Wanani Médium, Sasabi Likimba, André Nguizani, Jean Marie Kayembe, Jean Paul Tshifunda, Paul Bukaka pour ne citer que ceux- là, compte des joueurs qui ont terminé avec succès leurs études universitaires. Evoluant au poste d’arrière latéral droit, Alexis fut un coriace défenseur qui fut un grand rempart et un solide bouclier pour ses gardiens de buts.

     

    KANKONDE MUNIOKA : LE MULUBA DE GWAGWA

    Ces coéquipiers l’appelaient Cap. Mais en fait, c’était lui leur véritable président. Ce Demoulu atterit dans une équipe dont la grande majorité dont la grande majorité des joueurs était des élèves, mais surtout l’encadrement laissait à désirer. Désigné par ces pairs pour occuper les fonctions de capitaine, ce joueur qui occupait des très bonnes fonctions à la SNEL s’improvisa dirigeant de cette équipe. C’est lui qui faisait préparer auprès de son épouse le “ Bukula bua nseka ” que raffolait ces coéquipiers et qu’il leur offrait à la veille de toutes leurs rencontres programmées au Stade du 14 Octobre. C’est lui qui prenait en charge les frais de location de la camionnette qui transportait les joueurs à Lukala, Lufu Toto ou Kuilu Ngongo, lorsque l’équipe jouait en déplacement. C’est toujours lui qui veillait à la garde des équipements sportifs du club, et achetait de sa poche les bottines en faveur de ces amis ou les ballons pour les entraînements. Pour se permettre des telles largesses, il fallait aimer son club et avoir un cœur d’or. Voilà pourquoi les anciens de GwaGwa n’oublieront jamais leur capitaine. Et pour tous les services rendus au club, nous lui enlevons notre chapeau !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique