• Sekele et Basi appartiennent à une famille dite des vrais sportifs. Papa Kunantu fut dans le groupe des pionniers des Diables Rouges. Quatre de leurs frères ainés furent des vedettes confirmés au sein de la même équipe des cheminots. (Cherain, Lambert, Maertens et Mata Toyota) furent, chacun à  son époque, des pièces maîtresses du système de jeu des Sauriens. Sekele qui fut un grand joueur de milieu du terrain fut un meneur de jeu hors pair. Fin technicien et tacticien, lorsqu'il était en forme, il était capable à lui seul de faire la décision au cours d'un match de football.

    Sekele qui était un artiste nous a dit un jour qu'à leur époque,  les jeunes footballeurs étaient nombreux à Mbanza Ngungu. Malheureusement, tous ne savaient pas jouer au football car certains n'étaient que des vrais bricoleurs. D'où, il se considère comme avoir été un grand jongleur. Au cours d’un match de football, il voyait les choses avant qu'elles ne se déroulent. C'est à Nsona Nkulu qu'il a appris les ficelles du métier en regardant ces frères aînés qui furent tous des grands attaquants. Comme il était très ambitieux, il voulait faire mieux qu'eux. Et c'est ce qu'il fit au sein du FC Jeunes GwaGwa, cette équipe qui facilita énormément  leur intégration dans leur nouveau quartier, son jeune frère Basi et lui,  après la retraite de Papa Kunantu à l'Onatra. C'est dommage pour ce joueur pétri de talents et dont les prouesses resteront éternellement ancrées dans les cœurs de ceux qui l’avaient vu à l’œuvre, qu’il  n’ait pas réussi à s’imposer au sein de l'AS Dragons de Kinshasa où il fut transféré en compagnie de son ami Ayidé.  C’est une véritable carrière de génie qui fut gaspillé suite à un mauvais encadrement et une exploitation disproportionné de ces grandes qualités techniques.

    Basi, après avoir joué pendant longtemps les seconds rôles finira par s'imposer dans les années 70 comme le véritable patron de la ligne d'attaque de son équipe. C'est un autre virtuose du ballon rond qui a marqué plusieurs buts décisifs en faveur des Jeunes GwaGwa. Pour revenir à Sekele, il est l’un des rares anciens joueurs, qui après avoir mis fin à sa carrière de joueur, s’était reconverti comme entraîneur au sein de l’équipe des bleus. Il eût ainsi le bonheur de transmettre durant plusieurs années sa riche expérience aux jeunes joueurs. Il a terminé sa carrière au sein du Sporting Club CILU de Lukala.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique