• TATA PASCAL MAYEMBE S'EST ETEINT

    L'Eternel Dieu vient de mettre fin au séjour terrestre de Papa Pascal MAYEMBE depuis ce vendredi 19 novembre 2010 des suites d'une courte maladie. Son Fils, le Pasteur Roger Mayembe ma Pembele qui nous a communiqué cette triste nouvelle, nous a confirmé qu’au moment ou Tata Mayembe a tiré sa révérence, il était âgé de 93 ans.C'est à la fois un vétéran et l'un des derniers dinosaures qui était encore en vie qui s'en est allé.Le deuil se tient à Mbanza-Ngungu dans la résidence familiale, size sur l’avenue foyer. La levée du corps aura lieu jeudi 25 novembre, tandis que l'enterrement interviendra vendredi 26 novembre. Que tous ceux qui ont connu notre vénérable Papa et l’ont aimé puisse avoir une pensée pieuse à son égard.

     

    Avec la mort de Tata Pascal Mayembe, c’est toute une génération des éducateurs émérite, qui ont formé cette élite qui fait l’honneur de Thysville qui vient de disparaître. Ces contemporains avaient pour noms : Gabriel Nsokele, Emmanuel Kiala, Douens Kimbungu, Alexandre Nkuka, Alphonse Munzembo, Alphonse Fuauna, Gérard Dokelo, Yvon Nkunga, François Nzunda, Bikawa, Kuhuna, etc…

    La grande majorité de ces collègues l’ont précédé dans l’au-delà. Toutefois, je suis sûr et certain qu’ils seront tous rangés ce vendredi pour accueillir leur collègue dont la simplicité et  le sérieux n’avaient pas de pareil.

    Tata Mayembe appartenait à cette catégorie exceptionnelle de ces enseignants qui ont fait honneur à leur métier et qui ont porté très haut l’étendard de l’enseignement catholique à l’époque coloniale.

    Tata Pascal a d’abord travaillé sous la férule de Tata l’Abbé Emile Dinganga, avant d’être propulsé à son tour à la tête de l’école primaire Saint Michel.

    Maître Mayembe compte parmi les nombreux moniteurs et enseignants qui nous ont appris le savoir à Thysville.

    Qu’est ce que vous voulez qu’on ajoute de plus sur la vie de cet homme que vous avez tous connu et parfois cotoyé ?

    L’émotion est très vive dans nos cœurs. Voilà pourquoi, en mon nom personnel et de toute ma famille, j’adresse à la Famille Mayembe avec laquelle nous entretenons des relations privilégiées, nos sentiments de très vive compassion.

    « Lorsqu’on a consacré toute sa vie au service de la vérité et du savoir, on reste un immortel »

    Maître ou Directeur Pascal, appelez-le comme vous voulez ! Va et reposes en paix !


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique